Écrivez-nous
Nom


Courriel


Message
 
ANARCHISME SANS ADJECTIF. SUR LE TRAVAIL DE CHRISTOPHER D’ARCANGELO, 1975-1979
« We intended to provoke them, didn't we? », détail : notes de travail de Ingrid Bjørseth, exposition / workshop following D’Arcangelo, dirigé par Rainer Oldendorf avec John Murphy. Participants : Ingrid Bjørseth, Tim Ekberg, Philip Elvegård, Anders Karlssen, Tobias Liljedahl and Mari Sanden, Trondheim Academy of Fine Art, Norvège, le 19 février, 2013. Photographie par R.O.
Image tirée de l'entretien avec Daniel Buren, Varnne-Jarcy, 2006, mené par Dean Inster et Sébastien Pluot

Entre 1975 et 1979, Christopher D’Arcangelo a développé une pratique artistique remarquable pour sa radicalité et sa portée critique à l’égard du rôle de l’artiste, du statut de l’objet d’art, et de l’institutionnalisation de l’art. D’Arcangelo était animé d’un désir de démocratisation radicale de la production et de la réception de l’art, et l’a exprimé à travers une déclaration sur l’anarchisme qui accompagnait la majorité de ses actions et de ses interventions. Évoquant l’expression historique d’« anarchisme sans adjectif », la déclaration contient des points elliptiques entre parenthèses en lieu et place de l’adjectif qualificatif du substantif « anarchisme ».

Bien que D’Arcangelo n’ait pas été entièrement négligé ces trente dernières années, aucune exposition posthume ni aucune analyse conséquente de son travail n’a été entreprise. Les documents écrits et visuels qu’il a compilés sur une période de cinq ans dans le but de consigner sa pratique, sont consultables à la Fales Library & Special Collections de l’Université de New York, suite à la donation en 2009 de Cathy Weiner et du D’Arcangelo Family Partnership à la « Downtown Collection ».

Témoigner d’une œuvre engagée dans une critique des conditions et des répercussions sociales de l’art, et qui n’est accessible que sous la forme de l’archive, représente un défi tant pour l’histoire de l’art contemporain que pour la pratique curatoriale. C’est ce défi que l’exposition entend relever en considérant et en analysant également les paradoxes et les complexités critiques que l’œuvre et l’héritage de D’Arcangelo soulèvent.

Lire la suite

Inaugurée au Centre d’Art Contemporain de Brétigny en France en juin 2011, l’exposition Anarchisme sans adjectif a été présentée ensuite à Artist Space à New York, au Centro Cultural Montehermoso à Vitoria-Gasteiz en Espagne, et à Extra City à Anvers en Belgique. Se voulant à la fois rétrospective et prospective, et soutenant la forme d’une recherche en cours, elle a bénéficié des contributions d’artistes dont la liste s’étend au fil de chaque volet, ainsi que de celles des commissaires des différentes institutions qui l’ont accueillie. Pour le nouveau volet, les commissaires, en collaboration avec Michèle Thériault, ont invité des artistes locaux et internationaux, dont certains ont déjà participé à l’exposition, à présenter des œuvres existantes ou inédites afin de poursuivre la réflexion sur la pertinence actuelle des questionnements auxquels Christopher D’Arcangelo s’est confronté à travers sa pratique d’artiste.

Fermer

Réalisée avec l’appui du Conseil des Arts du Canada, du Service de Coopération et d’Action Culturelle du Consulat Général de France à Québec et du soutien de l’Institut Supérieur des Beaux-Arts, Besançon, France-Comté.

Les entretiens vidéo sont une coproduction de Solang Production Paris Brussels, le Centro Cultural Montehermoso Kulturunea, Vitoria-Gasteiz, Espagne et le Centre d’art contemporain de Brétigny, France en partenariat avec Artists Space, New York. Leur réalisation a reçu l’appui du Centre National des Arts Plastiques, France et du programme Villa Médicis Hors les Murs.

Produit avec l’appui du Frederick and Mary Kay Lowy Art Education Fund.

Entretiens vidéo de Stephen Antonakos, Benjamin H. D. Buchloh, Daniel Buren, Ben Kinmont, Peter Nadin, Naomi Spector, Lawrence Weiner.

Avec la participation de Pierre Bal-Blanc, Sophie Bélair Clément, Simon Brown, Ben Kinmont, Silvia Kolbowski, Pierre Leguillon, François Lemieux, Rainer Oldendorf, Émilie Parendeau, Nicoline van Harskamp

Commissaires : Dean Inkster et Sébastien Pluot avec la collaboration de Michèle Thériault

Les commissaires

Dean Inkster

Dean Inkster est natif de Nouvelle-Zélande. Il vit et travaille en France depuis 1990. Il est l’auteur de nombreux articles et essais sur des artistes contemporains. Il a également publié une monographie sur l’œuvre photographique de Valérie Jouve parue aux éditions Hazan en 2002. En 2009-2010, il est co-commissaire avec Jean-Jacques Palix et Lore Gablier, de l’exposition Cornelius Cardew et la liberté de l’écoute, présentée au CAC Brétigny, à la Künstlerhaus Stuttgart, et au Culturgest de Porto. Plus récemment, il a été le commissaire, avec Sébastien Pluot, de l’exposition Anarchisme sans adjectifs. Sur le travail de Christopher D’Arcangelo,1955-1979, présentée au CAC Brétigny, à Artists Space, New York, au Centre d’art Montehermoso, à Extra City, Anvers, et à la Galerie Leonard-et-Bina-Ellen de l’Université Concordia, Montréal. Il enseigne l’histoire et la théorie des arts à l’École supérieure d’art et design Grenoble-Valence. Il prépare actuellement un ouvrage sur l’œuvre de l’artiste et la musicienne américaine Laurie Anderson.

Fermer
Sébastien Pluot

Sébastien Pluot est historien de l’art et commissaire indépendant. Il enseigne l’histoire et la théorie des arts à l’Ecole Supérieure des Beaux-Art (ESBA) de Angers où il dirige le laboratoire de recherche In Translation avec Fabien Vallos. Il est l’auteur de textes publiés dans différentes revues et catalogues dont : Include Me out, dans Vides : une rétrospective, Centre Georges Pompidou / Kunsthalle Berne, 2009 ; Perturbation du régime indexical des images, dans Cf, Rennes, 2010 ; Gap The Mind dans Imagodrome, Monographik, 2010 ; Obéir à L’invisible, dans Uraniborg, Laurent Grasso, Jeu de Paume, 2012 ; Parasite, dans l’intervalle, La Revue, BAT, 2012 ; I Would Prefer Not To, actes du colloque AC/DC, JRP Ringier /Mamco/HEAD, Genève, 2008.

Il est commissaire de différentes expositions dont : Fragmentations, Villa Lemot, Saint Brieuc, 2011 ; Une traduction d’une langue à l’autre, Cneai, Paris, Mars 2011 ; Double Bind, Arrêtez d’essayer de me comprendre, Villa Arson, Nice, 2010 ; Anarchisme sans adjectif. Sur le travail de Christopher D’Arcangelo, 1975-1979 (avec Dean Inkster), CAC, Brétigny ; Artists Space, New York ; Centre d’art Montehermoso ; Extra City, Anvers ; Art by Telephone Recalled, (avec fabien Vallos), CAPC, Bordeaux ; Cneai, Paris ; Emily Harvey Foundation, New York ; ESBA, Angers ; San Francisco Art Institute en 2012. La Panacée, Montpellier, 2012-2013 ; Museum of Contemporary Art , Chicago, 2014.

Avec Renée Green et le Cneai, il a développé le projet Living Archives, (ESBA TALM, Angers / San Francisco Art Institute).

Fermer

Les entretiens vidéo

Entretiens menés par Dean Inkster et Sébastien Pluot

Entretien avec Peter Nadin
New York, septembre 2005. Vidéo. 26 min 50 s
Réalisation : Sébastien Pluot
Montage : Dean Inkster, Julien Loustau + Sébastien Pluot
Assistance technique : Joachim Delgado
Sous-titres français : Lore Gablier

Entretien avec Ben Kinmont
Paris, décembre 2010. Vidéo. 45 min 23 s
Réalisation : Sébastien Pluot (assisté de Hugo Brégeau, Nicolas
Davenel + Clémence de Montgolfier)
Montage : Dean Inkster, Julien Loustau + Sébastien Pluot
Assistance technique : Joachim Delgado
Sous-titres français : Lore Gablier

Entretien avec Lawrence Weiner
New York, septembre 2005. Vidéo.13 min 04 s
Réalisation : Sébastien Pluot
Montage : Dean Inkster, Julien Loustau + Sébastien Pluot
Assistance technique : Joachim Delgado
Sous-titres français : Lore Gablier
Archives : Lawrence Weiner

Entretien avec Benjamin H. D. Buchloh
Paris, décembre 2010. Vidéo. 52 min 58 s
Réalisation : Sébastien Pluot (assisté de Hugo Brégeau, Nicolas
Davenel + Clémence de Montgolfier)
Montage : Dean Inkster, Julien Loustau + Sébastien Pluot
Assistance technique : Joachim Delgado
Sous-titres français : Lore Gablier
Archives: Cathy Weiner, D’Arcangelo Family Partnership, Fales
Library & Special Collections, New York University Libraries

Entretien avec Daniel Buren
Varenne-Jarcy, janvier 2006. Vidéo. 37 min 02 s
Réalisation : Sébastien Pluot
Montage : Dean Inkster, Julien Loustau + Sébastien Pluot
Assistance technique : Joachim Delgado
Sous-titres anglais : Dean Inkster
Archives: Daniel Buren, Peter Nadin

Entretien avec Stephen Antonakos et Naomi Spector
New York, novembre 2010. Vidéo. 19 min 52 s
Réalisation : Sébastien Pluot
Montage : Dean Inkster, Julien Loustau + Sébastien Pluot
Sous-titres français : Lore Gablier
Archives : Stephen Antonakos, Cathy Weiner, D’Arcangelo Family
Partnership, Fales Library & Special Collections, New York University Libraries
Photographies © Cathy Weiner

Remerciement : Stephen Antonakos, Xabier Arakistain, Pierre Bal-Blanc, Beatriz Herráez, Gregory Lang, Jean-Jacques Palix, Raphaele Shirley, Naomi Spector, Benjamin H. D. Buchloh, Annick Boisnard, Daniel Buren, Sophie Streefkerk, Ben Kinmont, Lore Gablier, Peter Nadin.

Les entretiens vidéo sont une coproduction de Solang Production Paris Brussels, Centro Cultural Montehermoso Kulturunea, Vitoria-Gasteiz, Espagne et Centre d’art contemporain de Brétigny, France en partenariat avec Artists Space, New York. Leur réalisation a reçu l’appui du Centre National des Arts Plastiques et du programme Villa Médicis Hors les Murs, France.

À la mémoire de Stephen Antonakos (1926-2013).

Fermer

Les artistes

Pierre Bal-Blanc

Pierre Bal-Blanc est critique d’art et commissaire d’exposition. Depuis 2003, il dirige le Centre d’art contemporain de Brétigny (CAC Brétigny).

L’ŒUVRE

Tomorrow I Go to the MoMA, 2012
Documentation vidéo d’une présentation dans le cadre du symposium How Are We Performing Today? New Formats, Places, and Practices of Performance-Related Art, MoMA, 17 novembre 2012, 26 min 47 s Video Recordings of Museum-Related Events, 2013-3. The Museum of Modern Art Archives, New York.

Une présentation qui met en lumière les défis rencontrés en exposant (et en commentant) des performances et des actions non documentées. L’action du 28 février 1975 de Christopher D’Arcangelo (MoMA Action, 28 February 1975) constitue l’exemple d’une telle action que Bal-Blanc développe par une nouvelle enquête sur le contexte de sa réalisation.

EXPLOREZ

  • les moyens qu’emploie Pierre Bal-Blanc afin de présenter deux actions non documentées réalisées par deux différents artistes ;
  • les notions de réitération et de répétition et le motif pour lequel Pierre Bal-Blanc les considère essentielles afin de penser, de présenter et de discuter les actions et les performances.
Fermer
Sophie Bélair Clément

Les projets développés par Sophie Bélair Clément abordent des questions reliées aux stratégies historiques de présentation (mise en espace, mise en récit), à partir d’enjeux tels que la licence artistique, l’historiographie et la traduction. Elle habite à Montréal et travaille à Gatineau.

L’ŒUVRE

Reads Plato’s Parmenides? 1978, 2005, 2013, 2013
Peinture murale, vinyle autocollant, moniteur, DVD, audio, impressions numériques sous vinyle, chaise. Avec l’aimable concours de l’artiste.

À la toute fin du dossier rassemblé par les commissaires, ma lecture fut suspendue par une série de questions au bas du dernier document, Chronology (from archives established by Gideon d’Arcangelo), à la page 92.

Questions: worked for artist Robert Mangold? Meets Ian Wilson? Reads Plato’s Parmenides? Moved into 119 Elizabeth Street? Proposes collaboration with Allan McCollum?

Cette brèche dans le récit historique fut le point d’origine d’une recherche spéculative, contextuelle au contenu de l’expositon Anarchism Without Adjectives: on the work of Christopher D’Arcangelo (1975-79). La Chronology trace un portrait de l’artiste à partir d’une série d’événements – réseaux relationnel et professionnel, trajectoires ; autant de contingences guidant a posteriori la lecture d’un travail en son absence. Or, le Parménide de Platon, en tant qu’événement non situé, ouvre la possibilité d’un second niveau de mise en récit: celui du contenu d’un savoir aquis et échangé, dialogique; celui de l’histoire d’une médiation et de ses traductions.

Sophie Bélair Clément, 2013. Avec l’aimable concours de l’artiste

EXPLOREZ

  • la médiation du travail d’un artiste par un autre ou par d’autres et la façon dont cette procédure est présentée dans l’œuvre de Bélair Clément ;
  • les voies qu’emprunte cette œuvre tient compte du savoir, de son acquisition et de sa transmission, et sa contribution au développement de la recherche menée par les artistes et les commissaires.
Fermer
Simon Brown

Simon Brown s’intéresse au langage, à l’échec, et aux liens plus ou moins visibles qui existent entre les choses. Ses textes et interventions, qui se caractérisent souvent par un humour obscur et une facture minutieuse, ont été présentés sous plusieurs formes et dans divers contextes : événements de performance, livres de poésie, panneaux publicitaires, pages de journaux et conférences, entre autres. Il vit et travaille à Saint-Jean-Baptiste de Rouville, près de Montréal.

L’ŒUVRE

Chris, Simon & Jennifer, 2013
Publication photocopiée.
Avec l’aimable concours de l’artiste.

Parfois, on trouve ce qu’on cherche. Parfois, la recherche méthodologique aboutie à un cul-de-sac. Parfois, on ne trouve les liens qu’en suivant sa première intuition. Parfois, on les trouve accidentellement. Parfois, les liens n’existent pas. Parfois, il faut les créer. Parfois, on est le lien.

EXPLOREZ

  • les notions de référence, de connexion, de transformation, ainsi que leur façon de se révéler dans l’œuvre ;
  • l’auto-effacement.
Fermer
Ben Kinmont

Kinmont est artiste, éditeur et libraire spécialisé en livres anciens. Il s’intéresse à la communication interpersonnelle en tant que moyen d’affronter les problèmes de la société actuelle. Ses sculptures et ses actions tentent d’établir une relation directe et personnelle entre l’artiste et le spectateur, à travers la médiation de l’œuvre. Kinmont vit et travaille à Sebastopol, en Californie.

LES ŒUVRES

Project Series: Christopher D’Arcangelo Distribution (March 5, 2005, Paris), 2005
Documentation vidéo d’une action au Louvre, Paris. 17 min 10 s
Avec l’aimable concours de l’artiste.

Project Series: Christopher D’Arcangelo, Paris: Antinomian Press, 2005
Publication Format A4 (initialement redigée en 1997).
Document téléchargé, 2013 : www.antinomianpress.org
Réimpression, Galerie Leonard-et-Bina-Ellen, 2013.
Avec l’aimable concours de l’artiste.

Le samedi 5 mars 2005, Ben Kinmont et les éditions Antinomian Press ont élaboré un projet de publication public à partir d’une camionnette stationnée devant le Louvre. Cet événement d’une édition en un jour prit la forme d’un petit livre à propos du travail de Christopher D’Arcangelo et de son action à l’intérieur même du Louvre.

EXPLOREZ

  • la façon dont cette œuvre pose des questions sur le fonctionnement de l’artiste dans un monde de l’art constitué comme un marché ;
  • la définition des frontières entre le travail de Christopher D’Arcangelo et celui de Ben Kinmont.

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS

www.benkinmont.com

Fermer
Silvia Kolbowski

L’œuvre de Silvia Kolbowski traite notamment de l’éthique de l’histoire, de la mémoire, de la sexualité et de l’inconscient. Elle vit et travaille à New York.

L’ŒUVRE

an inadequate history of conceptual art, 1998/1999
Vidéo et son en boucle, 55 min
Cet extrait de l’œuvre originale combine l’audio et la vidéo tandis que l’original à une durée plus longue et sépare l’audio de la vidéo en les présentant dans deux salles contiguës.
Avec l’aimable concours de l’artiste.

En 1998, j’ai écrit à soixante artistes, leur demandant de participer à ce projet. Quarante d’entre eux ont accepté de réagir à l’énoncé suivant : « Décrivez brièvement une œuvre d’art conceptuel, créée par une autre personne que vous au cours de la période allant de 1965 à 1975, dont vous avez personnellement fait l’expérience ou avez été témoin à l’époque. Aux fins de ce projet, la définition d’art conceptuel doit être suffisamment large pour inclure des phénomènes de cette époque, tels que des actions documentées par des dessins, des photographies, des films et des vidéos; des concepts matérialisés sous forme de dessins ou de photographies; des objets où le produit est avant tout la retombée documentaire d’un concept afférent, ainsi que des activités de performance qui visaient à remettre en question les formes établies de la danse et du théâtre. »

EXPLOREZ

  • les histoires officielles et non officielles, la mémoire et ses insuffisances ;
  • l’impact et l’effet de sons et d’images non synchrones.

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS

www.silviakolbowski.com

Fermer
Pierre Leguillon

Pierre Leguillon organise des conférences illustrées de diapositives et des projections de films qui explorent la reproductibilité de l’image, à la fois mobile et statique, en faisant de l’écran un médium variable. Ses expérimentations de la transformation des espaces de projection produit les lieux intenses d’une rencontre esthétique unique. Il vit et travaille à Paris.

L’ŒUVRE

Untitled, 2008
Transfert numérique d’une diapositive originale (60 x 60 mm), photographie au jet d’encre.
Avec l’aimable concours de l’artiste.

Photographie prise à la Bibliothèque Kandinsky, Centre Georges Pompidou, Paris, juin 2008. La diapositive documente la double-page de la proposition de D’Arcangelo « LAICA as an Alternative to Museums, » parue dans LAICA: Journal of the Los Angeles Institute of Contemporary Art, no 13, janvier-février 1977.

EXPLOREZ

  • les modes de représentation et la manière dont ils sont traités dans cette œuvre ;
  • la notion de réactivation et comment on peut l’appliquer à cette œuvre.
Fermer
François Lemieux

Le travail de François Lemieux témoigne d’un profond attachement à une démarche transversale et pluraliste ancrée dans la réalité sociale, le geste et ce que l’on peut en dire. Depuis le domaine de l’art, sa pratique d’exposition relève des mécanismes collectifs de production de sens qui mettent en lumière la spécificité sociale du site auquel elle se rapporte. Parmi ses expositions récentes, on peut citer The (dis)Enchanted Display (2012) présenté à Leipzig et Amsterdam où il s’est intéressé à l’impact des politiques de la république de Weimar sur les liens que le Bauhaus a pu entretenir avec les milieux du commerce et de l’industrie. Aussi, il assure la production de la publication Le Merle, un journal publié deux fois l’an. Il est basé à Montréal.

L’ŒUVRE

Et la télévision inventa le samedi matin, 2013
Bibliographie encadrée, poème disponible à l’accueil.
Avec l’aimable concours de l’artiste.

François Lemieux s’inspire des jeux de langage surréalistes depuis une cartographie de discours anarchistes et communistes actuels choisis. Le poème qu’il propose relève combien il est des mondes qui exigent, pour en rendre compte adéquatement, de lâcher-prise — de rester envouté ou se taire.

EXPLOREZ

  • la fonction du langage dans ce travail ;
  • les sources et les références, les réflexions qu’elles engendrent, et leur façon de se concrétiser dans l’œuvre.
Fermer
Rainer Oldendorf

Rainer Oldendorf implique autant sa communauté que le spectateur dans un exercice qu’on pourrait appeler Mimésis, portrait, et l’errance de vivre en commun : comment répondre à l’art comme allégorie politique (traduction du titre d’un texte de Dean Inkster portant sur le travail d’Oldendorf). Il vit à Lörrach, Besançon et Paris.

L’ŒUVRE

We Intended to Provoke Them, Didn’t We? They Just Wanted to Try Something Out. Reading Reading Notes, 1974-2013
Contribution à « Anarchisme sans adjectif. Sur le travail de Christopher D’arcangelo, 1975-1979 ». Sculpture et peinture.
Avec l’aimable concours de l’artiste et de la Galerie Erna Hecey, Bruxelles.

Système de présentation Struc-Tube
Atelier de George Nelson 1947
(reconstruction de Martin Beck 2005). Aluminium.

Afin de réaliser cette œuvre, j’ai utilisé mes archives personnelles, y puisant des documents que j’ai conservés du temps où j’avais entre 13 et 17 ans, qui correspond exactement à la période active de Christopher D’Arcangelo, soit de 1975 à 1979. Le résultat est un « tableau » de textes et d’images photocopiés.

EXPLOREZ

  • les notions de cadre de référence et de pertinence historique : observez comment elles agissent dans cette œuvre et comment elles contribuent à une compréhension plus profonde de l’exposition ;
  • le système de présentation, les types de matériaux utilisés, leur fonction narrative ou leur valeur.
Fermer
Émilie Parendeau

Le projet A LOUER qu’Émilie Parendeau mène depuis 2008 consiste en l’activation d’œuvres d’autres artistes. Par activation, il faut entendre la réalisation matérielle d’énoncés existants sous la forme du langage. Considérés comme des partitions, leur activation devient dès lors une interprétation ponctuelle et subjective en prise directe avec son contexte d’apparition. Le site internet www.alouer-project.net regroupe l’ensemble des documents – partitions et documentation – élaborés lors des différentes applications du projet. Elle vit et travaille à Paris.

L’ŒUVRE

Artist as Assistant, 2013
Livres et photocopies.
Avec l’aimable concours de l’artiste.

Émilie Parendeau propose une sélection de catalogues d’exposition et de livres à la consultation. Ces ouvrages se réfèrent au travail de Stephen Antonakos, Daniel Buren, DeWain Valentine, Alex Katz, Mario Merz ou Ian Wilson. Pour chacun de ces artistes, Christopher D’Arcangelo a réalisé des œuvres, ponctuellement lors d’expositions ou de manière plus régulière en atelier. Ouvrir ces livres c’est porter un regard sur cette activité d’assistant et ainsi retracer le chemin des rencontres, des échanges et des amitiés qui l’ont construit dans son parcours d’artiste.

EXPLOREZ

  • la construction du récit autour de Christopher D’Arcangelo ;
  • l’éventail et l’origine des matériaux employés afin de constituer ce récit.
Fermer
Nicoline van Harskamp

L’œuvre de Nicoline van Harskamp explore les relations entre la politique et la personnalité, et examine le discours comme acte politique. Son travail questionne les thèmes de l’autorité, du pouvoir et des systèmes politiques organisés. Elle vit et travaille à Amsterdam.

L’ŒUVRE

Yours in Solidarity, 2013
80 notes sur papier A4, encadrées, 2 bandes audio sous-titrées (21 min 30 sec et 28 min 19 s), 1 bande vidéo (43 min 46 s).
Cette production a été rendue possible grâce a l’appui du Netherlands Film Fund, de la Fondation Mondriaan, de la Rijksakademie et de la International Institute for Social History, Amsterdam.
Avec l’aimable concours de D+T Project Gallery, Bruxelles.

Le projet Yours in Solidarity de Nicoline van Harskamp évoque l’histoire d’un réseau international d’anarchistes des années 1990 à travers l’analyse de la correspondance de l’anarchiste hollandais Karl Max Kreuger, maintenant décédé, dont les archives sont conservées à l’Institut international d’histoire sociale (IISG) d’Amsterdam.

EXPLOREZ

  • les divers éléments de cette œuvre et leur façon d’interagir tout en fonctionnant comme un tout ;
  • le contenu politique communiqué par cette œuvre et les moyens pour ce faire.

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS

http://www.vanharskamp.net

Fermer