Écrivez-nous
Nom


Courriel


Message
 
PROTOCOLES DOCUMENTAIRES II
Les artistes comme travailleurs culturels et gestionnaires de l’information au Canada (1967-1975)
Jean-Marie Delavalle, Artiste non identifié réalisant un « Wall Drawing » de Sol LeWitt à Véhicule Art (Montréal) inc. /1973. 125. P027-02-857. Archives de l’Université Concordia, Montréal.

Jean-Marie Delavalle, Étudiant non identifié réalisant un « Wall Drawing » de Sol LeWitt dans une salle de classe à Montréal / 1973. 126. P027-02-870. Archives de l’Université Concordia, Montréal.

3 mai au 14 juin 2008

Commissaire : Vincent Bonin

Événements
Pistes de réflexion
Publication

PROTOCOLES DOCUMENTAIRES I

Dans la première moitié des années 1970, quelques collectifs d’artistes et de producteurs culturels canadiens s’incorporent comme compagnies sans but lucratif afin de diffuser des pratiques toujours marginalisées (art conceptuel, performance, etc.). Parallèlement à l’accomplissement des tâches administratives qu’exige la consolidation de leur existence institutionnelle, ils façonnent également un réseau de communication postale avec leurs pairs. Suivant une même visée, ils utilisent la vidéo portative et le câble en vue de contourner les monopoles de l’audiovisuel. Dans ces contextes, le document devient simultanément un support d’échanges décentralisés et le résidu d’une transaction bureaucratique.

Certaines organisations des premiers temps de l’autogestion se sont rapidement dissoutes et d’autres tiennent le cap malgré les changements de mandats, ainsi que la démission des membres. Corollairement, sous la rubrique d’un seul nom de personne morale se succèdent souvent des individus d’appartenances idéologiques variées. Or la trajectoire historique de ces structures reste perceptible au sein de leurs fonds d’archives. Ceux-ci inscrivent les retombées d’utopies partiellement réalisées parmi les traces matérielles du travail des artistes. Aujourd’hui, ces corpus sont fréquemment confiés à des musées publics et universités.

Lire la suite

Tout en offrant un récit fragmentaire d’une période charnière (1967-1975), Protocoles documentaires II met en tension la présentation des archives d’après des critères muséologiques et leur accessibilité sous forme de matériaux de recherche. Les pièces originales sont réunies par blocs thématiques liés à l’essor d’une structure pour laquelle les artistes ont échafaudé des systèmes de gestion de l’information. Cette sélection s’accompagne d’une publication gratuite comprenant un commentaire, une liste des documents, ainsi que des repères chronologiques. Les pièces photocopiées, en quantité supérieure, sont quant à elles dépourvues d’appareil interprétatif.

Cette exposition est le deuxième volet d’un projet conçu par Vincent Bonin. Le troisième volet, une publication, paraîtra en 2009.

Fermer

La Galerie Leonard & Bina Ellen remercie le Conseil des Arts du Canada de son soutien à la programmation contemporaine.