Écrivez-nous
Nom


Courriel


Message
 
HADJITHOMAS + JOREIGE
Je suis là même si tu ne me vois pas
Hadjithomas + Joreige, Trophées de guerre 3, 2006-2007. Photographie.
Avec l'aimable concours des artistes.

1er septembre au 10 octobre 2009

Commissariat : Michèle Thériault

L’œuvre Le Cercle de confusion est produite et présentée par la Galerie et le Mois de la Photo à Montréal, dans le cadre de l’exposition Je suis là même si tu ne me vois pas.

Vernissage de l’exposition
Mardi 31 mars de 17 h 30 à 19 h 30

Événements
Pistes de réflexion

Joana Hadjithomas et Khalil Joreige font partie de cette génération d’artistes, de cinéastes, d’écrivains et d’intellectuels qui ont fait renaître une vie artistique à Beyrouth après 15 ans de guerres civiles dans un pays toujours aux prises avec une profonde instabilité. Cette première exposition d’envergure au Canada présente des œuvres majeures telles que Le Cercle de confusion (1997), Khiam 2000-2007 (1999-2007) et des réalisations récentes inédites en Amérique du Nord telles que Trophées de guerre (2006-2007) et Faces (2009).

La latence est une des problématiques qui anime leur production artistique, que ce soit leurs films, leurs vidéos ou leurs photographies, voire même les textes et récits qu’ils écrivent. Elle recèle ce qui ne peut être entièrement présent, restitué, retrouvé ou connu comme quelque chose qui sommeille et qui pourrait peut-être se réveiller. C’est la réminiscence d’une image, d’un savoir qu’il est difficile de saisir. Elle suggère également une quête, une recherche constante, à laquelle artistes et spectateurs participent, et les œuvres réunies dans cette exposition en sont à la fois l’amorce, le processus et la matérialisation.

Lire la suite

Ce concept est nourri de l’Histoire récente du Liban, violente, destructrice et infiniment complexe dans la nature et les conséquences de ses conflits. Hadjithomas et Joreige ne cherchent pas à écrire cette Histoire, mais plutôt à y résister dans sa forme totalisante en sondant son envers : ses facettes cachées, ignorées, oubliées, secrètes ou inclassables pour l’interroger et par là même explorer « la division du monde d’aujourd’hui ».

La diversité des modes de présentation et de représentation de l’image dans leur travail repose sur un usage du document (d’archives, populaire ou de famille) et de la fiction qui ne les oppose pas l’un à l’autre mais plutôt examine, en brouillant leurs frontières, leur capacité à générer un discours qui interroge l’image. Cette rencontre aiguise le regard et l’esprit.

Cette exposition est l’occasion de se saisir de ce travail formant une suite de récits qui cherchent à déplacer le regard, à partager des interrogations, à la recherche « d’instants de vérité ».

Nés à Beyrouth en 1969, Joana Hadjithomas et Khalil Joreige collaborent en tant que cinéastes, écrivains et artistes depuis plus de 15 ans. Leur travail a été présenté dans plusieurs festivals de films, galeries et musées à travers le monde. Cet été ils ont présenté leurs travaux à l’invitation du Festival d’Avignon.

Fermer

La 11e édition du Mois de la Photo à Montréal s’intitule Les Espaces de l’image et propose d’explorer la question des dispositifs et de la mise en espace, dont l’étendue des possibilités appelle de plus en plus un positionnement conscient des photographes dans leur rapport à l’exposition. Parties intégrantes des projets, les méthodes de réalisation et les modalités de visualisation exercent une influence directe sur l’esthétique des images. Commissaire invitée, Gaëlle Morel.

La Galerie Leonard & Bina Ellen remercie le Conseil des Arts du Canada de son soutien à la programmation contemporaine.