Écrivez-nous
Nom


Courriel


Message
 

IGNITION est une exposition annuelle mettant en valeur le travail d’étudiants terminant leur maîtrise en Studio Arts et au doctorat en Humanities à l’Université Concordia. Cette manifestation est une occasion pour une génération d’artistes en devenir de présenter des oeuvres ambitieuses et interdisciplinaires dans le contexte professionnel d’une galerie au profil national et international. Ces étudiants travaillent en collaboration avec l’équipe de la Galerie afin de produire une exposition qui rassemble des oeuvres qui ont une dimension critique, innovatrice et expérimentale menant à une réflexion sur les médias et les pratiques artistiques. IGNITION est d’intérêt pour tous les étudiants et leurs enseignants, la communauté artistique et le grand public.

IGNITION 12
Jérôme Nadeau, INSPIRIT SCRIPTS, 2015; MILES AND MILES, 2016. Vue d'intallation. Photo : Paul Litherland
Javier Moreno Tamariz, Sans titre, 2015. Huile sur toile. Avec l'aimable concours de l'artiste
Vincent Routhier, Métadonnées homothétie, feuille de calcul, 2016. Fichier Excel. Vue d'installation. Photo : Paul Litherland
Yoshimi Lee, Yukata [02], 2016. Épreuve à développement chromogène. Avec l'aimable concours de l'artiste
Ivetta Sunyoung Kang, Keven Junghoo Park, Matthew Wolkow, Fields of Memory, 2016. Installation vidéo à deux canaux. Avec l'aimable concours des artistes
Tom Watson, Crush and Burn (détail), 2016. Deux mille briques de plastique, le logiciel Blender sur deux ordinateurs MacBook Pros, deux écrans plats ACL. Avec l'aimable concours de l'artiste
Andréanne Abbondanza-Bergeron, Suspensus, 2015. Plafond suspendu de tuiles acoustiques, cable métallique. Vue d'installation. Photo : Paul Litherland

5 mai au 4 juin 2016

Andréanne Abbondanza-Bergeron
Ivetta Sunyoung Kang / Kevin Junghoo Park / Matthew Wolkow
Yoshimi Lee
Jérôme Nadeau
Vincent Routhier
Javier Moreno Tamariz
Tom Watson

Projets sélectionnés par Katrie Chagnon, conservatrice de recherche, et Michèle Thériault, directrice

Vernissage
Mercredi 4 mai, 17 h 30 à 19 h 30

Événement
Pistes de réflexion

Établissant un dialogue entre des pratiques très variées sur les plans formel et conceptuel, la 12e édition d’IGNITION propose une exploration de différents systèmes qui structurent la perception, la cognition et la mémoire, ou qui conditionnent la production même de l’image, son fonctionnement intrinsèque et sa relation au contexte.

Issue du domaine de l’architecture, Andréanne Abbondanza-Bergeron manipule les coordonnées de l’espace bâti de manière à révéler les mécanismes perceptifs intervenant dans l’organisation de notre environnement physique et social. Investiguant la matérialité inhérente au processus de fabrication des images, le travail de Jérôme Nadeau préconise une approche autocritique de la photographie axée sur les procédés mécaniques, chimiques et digitaux qui la rendent opératoire en tant que réalité autonome. Chez Javier Moreno Tamariz, c’est le système pictural qui fait l’objet d’expérimentations continues fondées sur l’idée d’une pensée en acte.

D’autres artistes regroupés dans cette exposition concentrent plutôt leurs recherches sur le champ mnésique où les souvenirs se déposent, s’agencent et s’actualisent constamment en fonction du passage du temps. Dans cette perspective, l’installation vidéo produite par Ivetta Sunyoung Kang, Kevin Junghoo Park et Matthew Wolkow met en tension deux registres temporels : celui de la mémoire personnelle, qui prend forme dans la durée, et celui du présent vivant, qui interrompt à chaque instant cette continuité en faisant surgir à la conscience de nouveaux événements. Plus intimiste, le travail narratif de Yoshimi Lee inscrit l’histoire familiale au centre d’une quête identitaire nourrie par l’expérience du déracinement.

Vincent Routhier aborde la notion de système dans sa définition plus philosophique, par la transposition visuelle de concepts mathématiques sous la forme de grands dessins géométriques. Par des stratégies différentes, Tom Watson explore la circularité du processus de production et de transformation de l’objet manufacturé.

Dans la lignée des éditions précédentes, IGNITION 12 engage ainsi une réflexion approfondie sur l’interdisciplinarité et l’expérimentation artistique.

Cette exposition s’inscrit dans le cadre du Printemps numérique 2016.

logo_smc_printemps_numerique_noir