Écrivez-nous
Nom


Courriel


Message
 

IGNITION est une exposition annuelle mettant en valeur le travail d’étudiants terminant leur maîtrise en Studio Arts et au doctorat en Humanities à l’Université Concordia. Cette manifestation est une occasion pour une génération d’artistes en devenir de présenter des oeuvres ambitieuses et interdisciplinaires dans le contexte professionnel d’une galerie au profil national et international. Ces étudiants travaillent en collaboration avec l’équipe de la Galerie afin de produire une exposition qui rassemble des oeuvres qui ont une dimension critique, innovatrice et expérimentale menant à une réflexion sur les médias et les pratiques artistiques.

IGNITION
Ignition. Vue de l'exposition. Oeuvres de Zinnia Naqvi et Brett Barmby. Photo : Paul Litherland
Francisco Gonzalez-Rosas, Audiovisual Jungle: Latino Bodies and Exportation Fruit, 2017. Détail de l'installation. Photo : Paul Litherland
Naghmeh Sharifi, Peuple Dilué, 2017. Détail de l'installation. Photo : Paul Litherland
Marion Lessard, Rue Hutchison, 2016 (détail). Crayon sur papier d’archive. Photo : Éliane Excoffier. Avec l'aimable concours de l'artiste

19 avril au 27 mai 2017

Brett Barmby, Boris Dumesnil-Poulin, Francisco Gonzalez-Rosas, Marion Lessard, Zinnia Naqvi, Annie Katsura Rollins, Naghmeh Sharifi

Projets sélectionnés par Shauna Janssen et Michèle Thériault

Pistes de réflexion

La treizième édition d’IGNITION présente le travail de sept artistes. En tant qu’ensemble, ces œuvres n’ont pas été sélectionnées en vue de répondre à une thématique englobante. L’exposition suscite plutôt un engagement avec des pratiques variées sur les plans performatif, matériel et conceptuel, invitant les visiteurs.teuses à faire leurs propres associations par des gestes expérimentaux qui créent des espaces immersifs, cartographiques, théâtraux et photographiques propices à des rencontres imprévues entre les corps et les environnements virtuels, les objets et la narration, les histoires personnelles et la fiction, la ville et la subjectivité, et plus encore.

Collectivement, les œuvres de chaque artiste se rattachent à des thèmes qui s’entrecroisent. Francisco Gonzalez-Rosas et Zinnia Naqvi interrogent les normes de genre et le colonialisme. L’installation interactive de Boris Dumesnil-Poulin joue avec la performativité de la réalité virtuelle. La préservation des pratiques du patrimoine culturel et les notions d’im/permanence sont au cœur des installations de Annie Katsura Rollins et de Naghmeh Sharifi, et le travail de Marion Lessard et Brett Barmby explore les systèmes d’information et la circulation du capital. Les œuvres résonnent toutes, respectivement, avec les questions et les processus contemporains de l’archivage, de la narrativité et de la documentation.

Commentaire de Shauna Janssen, commissaire invitée à participer à la sélection des projets pour IGNITION 13

Cette exposition s’inscrit dans le cadre du Printemps numérique 2017.

logo_smc_printemps_numerique_noir