Écrivez-nous
Nom


Courriel


Message
 
IGNITION 6
Œuvres (de haut en bas) : Gwynne Fulton, Zohar Kfir, Marigold Santos, Sabrina Russo, Tara Nicholson, Amélie Brisson-Darveau, Niki Mulder.

5 mai au 12 juin 2010

Les œuvres présentées dans cette édition d’IGNITION ont été sélectionnées par la commissaire indépendante Rebecca Duclos et Michèle Thériault, directrice de la Galerie.

Amélie Brisson-Darveau, Gwynne Fulton, Zohar Kfir, Niki Mulder, Tara Nicholson, Sabrina Russo, Marigold Santos

Vernissage de l’exposition
Mercredi 5 mai de 17 h 30 à 19 h 30

Pistes de réflexion

Dans le cadre de l’exposition annuelle IGNITION, la Galerie Leonard & Bina Ellen présente une sélection d’œuvres réalisées par des étudiants de maîtrise en Studio Arts à l’Université Concordia. Cette manifestation est une occasion unique pour une génération d’artistes en devenir de présenter des œuvres d’envergure et interdisciplinaires dans le contexte professionnel d’une galerie au profil national et international. Cette année, IGNITION met en vedette sept artistes qui travaillent la photographie, l’installation vidéo et sonore, le dessin et la sculpture

Lire la suite

Dans son projet Une garde-robe pour mon ombre, Amélie Brisson-Darveau a tracé son ombre pour en faire des patrons de vêtements qu’elle a confectionné par la suite. Ces vêtements fantaisistes, improbables et inutilisables ont une matérialité riche qui renvoie au réel mais dont l’usage ne peut subvenir que dans un espace imaginaire. L’installation vidéo et sonore deep-six de Gwynne Fulton est un genre de roman policier météorologique élaboré à partir de fragments de films, de son ambiant, de musique, de rêves, de souvenirs et des trames sonores de films noirs. De ce vortex de sons et d’images, une chose survient avec clarté : nous ne pouvons pas prédire la météo. Zohar Kfir présente une projection vidéo intitulée PARA site, qui propose de s’interroger sur comment les histoires peuvent se raconter de façon phénoménologique, en l’absence d’une narration cinématographique. Des fragments cinématographiques présentés en boucle évoquent le déplacement, la perte et le désir, et font allusion à un récit incomplet qui existe dans les interstices entre les récits. L’installation de Niki Mulder comprend tables de cuisine, chaises, objets de bricolage, collages, livres non-reliés et autres documents relevant des cultures post-punk/DIY/bricolo, du féminisme, de son identité autochtone, et de son implication dans les communautés marginales. Comme élément intégral de son installation, elle préparera des paninis grillés lors du vernissage. La photographe Tara Nicholson ré-examine les récits historiques et affectifs de la mythologie du paysage canadien, particulièrement notre perception collective du paysage nordique et autres territoires lointains comme lieux d’isolement et de refuge. Everything I read and everything I wrote last year, de Sabrina Russo, est une œuvre vidéo où l’artiste expérimente avec l’enregistrement d’expériences quotidiennes. En utilisant ses livres et ses notes de cours comme matière principale, l’artiste révèle la difficulté d’évaluer ce qu’elle a appris et de contextualiser le passé de façon significative. Finalement, les dessins de Marigold Santos explorent les notions de multiplicité et de fragmentation de l’être déraciné en se servant de figures folkloriques philippines intégrées dans des environnements archétypaux.

Fermer

Le programme contemporain de la Galerie Leonard & Bina Ellen bénéficie du soutien du Conseil des Arts du Canada. La Galerie et les artistes remercient CIAM (Centre Interuniversitaire des arts médiatiques) pour son soutien technique.