Écrivez-nous
Nom


Courriel


Message
 
SILVIA KOLBOWSKI
RIEN ET TOUT
Silvia Kolbowski, After Hiroshima Mon Amour, 2008. Image tirée de la vidéo.
Avec l'aimable concours de l'artiste.

30 janvier au 7 mars 2009

Commissaire : Michèle Thériault

Produite par la Galerie Leonard & Bina Ellen

Vernissage de l’exposition
Jeudi 29 janvier de 17 h 30 à 19 h 30

Événements
Pistes de réflexion
Publication

Silvia Kolbowski est une artiste américaine qui fait usage de diverses stratégies pour interroger de façon à la fois subtile et incisive les rouages de la culture, de la politique, de l’histoire et de l’inconscient. Les riches entrelacements et superpositions qui traversent l’ensemble de son travail créent des points de vue multiples, entraînant le visiteur dans une activité complexe de mise en relation et de réflexion qui mène à une forme de questionnement éthique. Cette exposition sonde le travail de Silvia Kolbowski en présentant deux installations créées au cours de la dernière décennie : an inadequate history of conceptual art (1998-1999) et After Hiroshima Mon Amour (2008).

an inadequate history a été réalisée dans la foulée d’un intérêt renouvellé de la part des artistes pour l’art conceptuel et d’une activité de réévaluation de son apport à l’histoire de l’art. Dans cette œuvre Kolbowski réfléchit sur la signification de cette résurgence. Des enregistrements audio anonymes d’expériences personnelles remémorées d’œuvres d’art conceptuel des années 1960 ou du début des années 1970 sont juxtaposés à des images vidéo des mains des différents intervenants. Les contours fluctuants de la mémoire et le langage inconscient des gestes confrontent l’historicisation d’une époque.

Lire la suite

Mémoire, déplacement temporel et activité translationnelle s’entrecroisent également dans After Hiroshima Mon Amour, basé sur la collaboration cinématographique de 1959 entre Alain Resnais et Marguerite Duras, un film dans lequel une histoire d’amour dans le présent est vécu dans le traumatisme du passé. Kolbowski intervient en « reproduisant » d’un point de vue critique l’histoire d’amour avec une série d’acteurs, en y insérant et juxtaposant des images d’actions militaires américaines en Irak et de la dévastation provoquée par l’ouragan Katrina. Violence, amour, traumatisme, guerre et histoire se retrouvent inextricablement liés les uns aux autres – tout comme cette vidéo et le film de Resnais.

Silvia Kolbowski vit et travaille à New York. Son œuvre traite notamment de l’éthique de l’histoire, de la mémoire, de la sexualité et de l’inconscient. Elle a débuté sa carrière à la fin des années soixante-dix en réalisant des œuvres photographiques, des interventions publiques et des installations qui faisaient écho au climat sociopolitique dans lequel elles évoluaient. En 2008, Proximity to Power, American Style, un projet comprenant une suite de diapositives et un élément audio qui portait sur les aspects relationnels du pouvoir masculin a été publié intégralement par WhiteWalls et University of Chicago Press. Une nouvelle version de an inadequate history of conceptual art a été exposée en 2007 au Center for Contemporary Art à Varsovie. Son tout dernier projet intitulé After Hiroshima Mon Amour (2008) a été présenté pour la première fois à LA><ART à Los Angeles par le commissaire Christopher Bedford. Le travail de Kolbowski a fait l’objet d’une importante exposition individuelle à la Secession à Vienne en 2004. Elle a en outre exposé à la Whitney Biennial en 2000, au Walker Art Center et présentera une installation au Musée d’art moderne de Ljubljana. Elle fait partie du conseil consultatif de la revue October.

www.silviakolbowski.com

Fermer

La Galerie Leonard & Bina Ellen remercie le Conseil des Arts du Canada de son soutien à la programmation contemporaine.