Écrivez-nous
Nom


Courriel


Message
 
TIM CLARK
READING THE LIMITS
Oeuvres 1975-2003
Tim Clark, A Reading from the Lord's Prayer, 1979.
Performance à Mercer Union, Toronto Photo: Alex Neuman

23 octobre au 29 novembre 2008

Commissaire : David Tomas, avec la collaboration de Michèle Thériault et d’Eduardo Ralickas

Événements
Pistes de réflexion
Publication

Cette exposition pose un regard rétrospectif sur le travail de performance / installation de l’artiste montréalais Tim Clark. Elle s’ouvre en 1975 par les photographies de ses débuts et se termine, en 2003, avec une œuvre vidéo, une articulation visuelle du roman Blood Meridian (Méridien de sang), de Cormac McCarthy.

Tim Clark. Reading the Limits est une occasion de s’interroger sur certaines questions importantes concernant tant l’histoire que l’évolution future de l’art contemporain au Canada. De plus, elle offre un rare aperçu d’un aspect du développement de l’art contemporain au Québec.

Lire la suite

À la lumière de la nature du travail de Clark et de son engagement envers les thèmes philosophiques, l’exposition pose la question du rôle de la performance en tant que forme de connaissance à l’université, particulièrement si l’on tient compte de l’histoire radicale et souvent violente de son avant-garde. Comment l’université a-t-elle redéfini la nature de l’art de la performance, étant donné qu’elle a transformé les fonctions sociales de l’artiste et de l’œuvre d’art depuis les années 1960, quand les artistes ont commencé à y recevoir une formation systématique, conforme à une culture fondée sur la spécialisation des disciplines? Cette question suggère le rôle que l’art conceptuel a joué dans l’élaboration d’une relation particulière avec l’un des mandats sociaux fondamentaux de l’université (la recherche) et avec ses médias privilégiés (l’écriture et le livre), qui sont les véhicules de la consignation et de la diffusion du savoir. Dans les années 1960 et 1970, les artistes utilisaient dans leurs œuvres l’écriture et la connaissance livresque afin de mettre à l’épreuve les limites de l’art, selon sa définition traditionnelle, et de telles stratégies ont également redéfini les rôles sociaux et les pratiques esthétiques des artistes. Les performances de Tim Clark, ses installations sur table et sa récente vidéo long-métrage, renvoient aux fonctions sociales évolutives de l’artiste. De plus, ces œuvres sont représentatives de la façon dont l’art encourage une transformation des formes du savoir, particulièrement dans les cas où les œuvres d’art sont utilisées pour explorer et approfondir notre compréhension de l’art lui-même, du fonctionnement des disciplines qui le composent, de la construction et de la diffusion de la connaissance, et de la capacité du savoir à transformer ce monde où nous vivons et que nous partageons.

Tim Clark. Reading the Limits présente dans sa diversité l’œuvre produite par cet artiste important, quoique peu connu. L’exposition permet aux spectateurs de suivre et de comprendre la nature de l’engagement de Clark, tant dans l’art conceptuel que dans la philosophie, sur une période de trente ans. Ce faisant, les visiteurs sont également confrontés à une problématique de mise en exposition sous-jacente, abordée dans le mode de présentation de l’exposition. Comment présenter des œuvres dont l’éphéméralité laisse peu ou aucune traces visuelles? La conceptualisation et la mise en espace de l’exposition offrent une réponse à cette question.

Fermer

La Galerie Leonard & Bina Ellen remercie le Conseil des Arts du Canada de son soutien à la programmation contemporaine.