Écrivez-nous
Nom


Courriel


Message
 

Inauguré en 2012 à l’occasion du 50e anniversaire de la collection permanente de la Galerie Leonard & Bina Ellen, le programme d’expositions satellites SIGHTINGS a été conçu comme une plateforme d’expérimentation et de réflexion critique afin de questionner les possibilités et les limites de l’espace du « cube blanc » moderniste.

En 2015, la Galerie a mis en place une nouvelle programmation thématique annuelle pour SIGHTINGS. Après un premier cycle de projets axés sur la question du travail, l’édition 2016-2017 traite de la pédagogie, considérée comme une interface critique entre l’institution universitaire, les lieux artistiques et l’espace social. Dans cette optique, des artistes et des commissaires sont invités à utiliser le dispositif spatial et conceptuel du cube SIGHTINGS afin d’interroger la construction des savoirs à l’intérieur et à l’extérieur de la « boite » académique.

Coordination : Katrie Chagnon

SIGHTINGS est situé au rez-de-chaussée du Pavillon Hall au 1455 boul. De Maisonneuve Ouest et est accessible tous les jours durant l’été de 7 h à 23 h, incluant la fin de semaine, à l’exception des congés fériés.

SIGHTINGS 21
La (post-)vérité en exposition
Katrie Chagnon, La (post-)vérité en exposition, 2017. Vue d'installation. Photo : Paul Litherland
Katrie Chagnon, La (post-)vérité en exposition, 2017. Détail de l'installation. Photo : Paul Litherland
Katrie Chagnon, La (post-)vérité en exposition, 2017. Vue d'installation

29 juin au 4 septembre 2017

Un projet de Katrie Chagnon

Avec la participation de

Matthew Barker, professeur adjoint, philosophie
Anne Beaudry, professeure agrégée, Supply Chain et Business Technology Management ; Directrice du diplôme d’études supérieures et certificat en administration des affaires
Guylaine Beaudry, bibliothécaire en chef
Isabelle Benoit Gelber, professeure adjointe, biologie
Rosemary Collard, géographie
Bipin C. Desai, professeur, informatique et génie logiciel
Graham G. Dodds, professeur agrégé, sciences politiques; Directeur académique du programme d’éducation coopérative
Erin Gee, professeure adjointe, études en communication
Trevor Gould, professeur, Studio Arts

Lire la suite

Nelson Henricks, professeur à temps partiel, Studio Arts
Kregg Hetherington, professeur adjoint, sociologie et anthropologie
Satoshi Ikeda, professeur agrégé, sociologie et anthropologie
Nora Jaffary, professeure adjointe, histoire
Shauna Janssen, artiste en résidence, théâtre
Linda Kay, professeure, journalisme
Martin Lefebvre, professeur, études cinématographiques
John Locke, professeur, études cinématographiques
Bradley Nelson, professeur, études classiques, langues modernes et linguistique
Norma Rantisi, professeure adjointe, géographie, planification et environnement
Charles Reiss, professeur, études classiques, langues modernes et linguistique
Ronald Rudin, professeur, histoire; Co-directeur, Centre d’histoire orale et de récits numérisés
Catherine Russell, professeure, études cinématographiques
Alan Shepard, recteur et vice-chancelier
Paul Shrivastava, professeur, gestion
Eric Simon, professeur associé et directeur, Studio Arts
Christine Stocek, chargée de cours, éducation artistique
Anthony Synnott, sociologie et anthropologie
Theresa Ventura, professeure adjointe, histoire
Haidee Wasson, professeure, études cinématographiques

Fermer

Bibliographie

Adorno, Theodor W. Minima Moralia: réflexions sur la vie mutilée. Trad. de l’allemand par Éliane Kaufholz-Messmer. Paris : Payot, 1980 [1951].

Adorno, Theodor W. et Max Horkheimer. La dialectique de la raison : fragments philosophiques. Trad. de l’allemand par Éliane Kaufholz. Paris : Gallimard, 1974 [1944].

Ahmed, Sarah. The Cultural Politics of Emotion. New York et Londres : Routledge, 2004.

Aranowitz, Stanley et Henry A. Giroux. Postmodern Education : Politics, Culture, and Social Critism. Minneapolis : University of Minnesota Press, 1991.

Arendt, Hannah. « Vérité et politique » (1967). Dans La Crise de la culture : huit exercices de pensée politique. Trad. de l’anglais par C. Dupont et A. Huraud, p. 289-290. Paris : Gallimard, 1972.

Lire la suite

Arendt, Hannah. Du mensonge à la violence : essais de politique contemporaine. Trad. de l’anglais par Guy Durand, Paris : Pocket (Agora), 1972.

Baker, Erik. « Truth under Trump: Climate Change, Space Exploration, and “Politicized Science” ». Program on Science, Technology and Society, Harvard University, First 100 Days : Narratives of Normalization and Disruption (blogue), 30 janvier 2017. <http://first100days.stsprogram.org/2017/01/30/truth-under-trump-climate-change-space-exploration-and-politicized-science/>

Baudrillard, Jean. Simulacres et simulations. Paris : Galilée, 1985.

Bilgrami, Akeel. « Truth, Balance, and Freedom ». Social Reseach 76, no 2, Free Inquiry at Risk : Universities in Dangerous Times, Part I (été 2009), p. 717-436.

Bois, Yve-Alain. « Fake News and Alternative Facts : Three Antidotes from History ». October, no 160 (printemps 2017), p. 127-130.

Brecht, Bertold. « On Restoring the Truth ». October, no 160 (printemps 2017), p. 137-142.

Brown, Wendy. « Untimeliness and Punctuality : Critical Theory in Dark Times ». Dans Edgework : Critical Essays on Knowledge and Politics, 1-16. Princeton : Princeton University Press, 2005.

Carvalho, Tito. « Shifting Political Orders : “Post-Truth Politics” in the U.K., U.S., and Brazil ». Program on Science, Technology and Society, Harvard University, First 100 Days : Narratives of Normalization and Disruption (blogue), 30 janvier 2017. <http://first100days.stsprogram.org/2017/01/30/shifting-political-orders-post-truth-politics-in-the-u-k-u-s-and-brazil/>

Castillo, David et William Egginton (dir.). Medialogies : Reading Reality in the Age of Inflationary Media. New York : Bloomsbury Publishing, 2016.

Chomsky, Noam. « A Special Supplement : The Responsibility of Intellectuals ». The New York Review of Books, 23 février 1967. <http://www.nybooks.com/articles/1967/02/23/a-special-supplement-the-responsibility-of-intelle/>

Chomsky, Noam. Language and Politics. Montréal : Black Rose Books, 1988.

Chomsky, Noam et Robert W. McChesney. Propagande, médias et démocratie. Trad. de l’anglais par Liria Arcal et Louis de Bellefeuille. Montréal : Écosociété, 2005.

Chomsky, Noam. How the World Works. Londres : Hamish Hamilton, 2012.

Darnton, Robert. « La longue histoire des “fake news” ». Le Monde, 21 février 2017, p. 23.

David, Marian. « The Correspondence Theory of Truth ». The Stanford Encyclopedia of Philosophy (Édition automne 2016). Sous la direction de Edward N. Zalta. <https://plato.stanford.edu/archives/fall2016/entries/truth-correspondence/>

Debray, Régis. Critique de la raison politique ou l’inconscient religieux. Paris : Gallimard, 1981.

Dewey, John. « My Pedagogical Creed ». School Journal 54 (janvier 1897), p. 77-80. <http://dewey.pragmatism.org/creed.htm>

Dewey, John. « The Problem of Truth » (1911). Dans The Essential Dewey, vol. 2. Sous la direction de Alexander, Thomas M. et Larry A. Hickman, 101-130. Bloomington : Indiana University Press, 1998.

Dummett, Michael. Truth and Other Enigmas. Cambridge : Harvard University Press, 1978.

Enwezor, Okwui. « Documentary/Vérité : Bio-Politics, Human Rights and the Figure of “Truth” in Contemporary Art ». Australian and New Zealand Journal of Art 5, no 1 (2004), p. 11-42.

Evans, Brad et Bracha L. Ettinger. « Art in a Time of Atrocity ». The New York Times, 16 décembre 2016. <https://www.nytimes.com/2016/12/16/opinion/art-in-a-time-of-atrocity.html?_r=0>

Farrell, Henry. « Facebook and Falsehood ». The Chronicle of Higher Education, 15 janvier 2017. <http://www.chronicle.com/article/FacebookFalsehood/238867?cid=cp84>

Fleck, Ludwik. Genesis and Development of a Scientific Fact. Trad. de l’allemand par F. Bradley et T.J. Trenn, Chicago : University of Chicago Press, 1979 [1935].

Foucault, Michel. Discours et vérité précédé de La parrêsia. Paris : Vrin, 2016 [1983].

Foucault, Michel. « La fonction politique de l’intellectuel » (1976). Dans Dits et écrits 1954-1988, vol. III : 1976-1979. Sous la direction de Daniel Defert et François Ewald avec la collaboration de Jacques Lagrange, p. 538-646. Paris : Gallimard (nrf), 1994.

Foucault, Michel. « La fonction vérité et les formes juridiques » (1974). Dans Dits et écrits 1954-1988, vol. II : 1970-1975. Sous la direction de Daniel Defert et François Ewald avec la collaboration de Jacques Lagrange, p. 109-114. Paris : Gallimard (nrf), 1994.

Lanzberg, Michael. « Truth ». The Stanford Encyclopedia of Philosophy (Édition hiver 2016). Sous la direction de Edward N. Zalta. <https://plato.stanford.edu/archives/win2016/entries/truth/>

Goodman, Nelson. « Art et authenticité ». Dans Langages de l’art : une approche de la théorie des symboles. Trad. de l’anglais par Jacques Morizot, p. 135-161. Nîmes : Jacqueline Chambon, 1990 [1968].

Gadamer, Hans Georg. Vérité et méthode : les grandes lignes d’une herméneutique philosophique. Trad. de l’allemand par Étienne Sacre, révision par Paul Ricoeur. Paris : Seuil, 1976 [1960].

Goetz, Laura G. « “Reoxygenating” Research ». Program on Science, Technology and Society, Harvard University, First 100 Days : Narratives of Normalization and Disruption (blogue), 25 février 2017. <http://first100days.stsprogram.org/2017/02/25/reoxygenating-research/>

Harsin, Jayson. « Regimes of Posttruth, Postpolitics, and Attention Economies ». Communication, Culture & Critique, no 8 (2015) : 327-333.

Hetherington, Kregg. « The End of Truth Politics in Paraguay ». Program on Science, Technology and Society, Harvard University, First 100 Days : Narratives of Normalization and Disruption (blogue), 4 mai 2017.<http://first100days.stsprogram.org/2017/05/04/the-end-of-truth-politics-in-paraguay/>

James, William. The Meaning of Truth : A Sequel to ‘Pragmatism’. Londres : Longmans, Green, and co., 1970 [1909].

Jasanoff, Sheila (dir.). States of Knowledge: The Co-Production of Science and the Social Order. Londres et New York : Routledge, 2004.

Jasanoff, Sheila. « What Should Democracies Know? ». Program on Science, Technology and Society, Harvard University, First 100 Days : Narratives of Normalization and Disruption (blogue), 28 mars 2017. <http://first100days.stsprogram.org/2017/03/28/what-should-democracies-know/>

Jasanoff, Sheila. « A New Climate for Society ». Theory, Culture & Society 27, no 2-3 (2010), p. 233-253.

Juhasz, Alexandra et Jesse Lerner (dir.). F is for Phony : Fake Documentary and Truth’s Undoing. Minneapolis : University of Minnesota Press, 2006.

Kennedy, David. « It’s Not About Facts. It’s About Politics ». Program on Science, Technology and Society, Harvard University, First 100 Days : Narratives of Normalization and Disruption (blogue), 11 mai 2017. <http://first100days.stsprogram.org/2017/05/11/its-not-about-facts-its-about-politics/>

Keyes, Ralph. The Post-Truth Era: Dishonesty and Deception in Contemporary Life. New York : St. Martin’s Press, 2004.

Kitcher, Philip. Science, vérité et démocratie. Trad. de l’anglais par Stéphanie Ruphy. Paris : Presses universitaires de France, 2010 [2001].

Kleist, Heinrich von. « Primer of French Journalism ». October, no 160 (printemps 2017), p. 131-136.

Koyré, Alexandre. « The Political Function of the Modern Lie ». October, no 160 (printemps 2017), p. 143-151.

Kuhn, Thomas S. La structure des révolutions scientifiques. Trad. de l’anglais par Laure Meyer. Paris : Flammarion, 1972 [1962].

Kundera, Milan. L’immortalité. Paris : Gallimard, 1990.

Kundera, Milan. L’insoutenable légèreté de l’être. Paris : Gallimard, 1984.

Lalonde, Normand. Autoportrait aux yeux crevés : aphorismes. Montréal : L’Oie de Cravan, 2016.

Latour, Bruno. « Comment ne pas se tromper sur Trump? ». Le Monde, 12-13 novembre 2016. <http://www.bruno-latour.fr/sites/default/files/downloads/LEMONDE_12-16-TRUMP.pdf>

Latour, Bruno. Nous n’avons jamais été modernes : essai d’anthropologie symétrique. Paris : La découverte, 1991.

Latour, Bruno. La science en action : Introduction à la sociologie des sciences. Trad. de l’anglais par Michel Biezunski. Paris : La Découverte, 1989 [1987].

Latour, Bruno. « Why has critique run out of steam? From matters of fact to matters of concern ». Critical Inquiry 30, no 2 (2004), p. 225-248.

Levitin, Daniel. Weaponized Lies : How to Think Critically in the Post-Truth Era. Londres : Penguin Books, 2017.

Lynch, Michael P. « Academic Freedom and the Politics of Truth ». Dans Philosophy and Academic Freedom. Sous la direction de Jennifer Lackey. Oxford : Oxford University Press (à paraître). <https://www.academia.edu/32590722/Academic_Freedom_and_the_Politics_of_Truth>

Lynch, Michael P. « Post-truth, Alt-facts, and Asymmetric Controversies (Part I): Between Liars and Truthers ». 6 février 2017. Program on Science, Technology and Society, Harvard University, First 100 Days : Narratives of Normalization and Disruption (blogue), <http://first100days.stsprogram.org/2017/02/06/post-truth-alt-facts-and-asymmetric-controversies-part-i/>

Lynch, Michael P. « Post-truth, Alt-facts, and Asymmetric Controversies (Part II) : Uncivil Epistemology ». Program on Science, Technology and Society, Harvard University, First 100 Days : Narratives of Normalization and Disruption (blogue), 20 février 2017. <http://first100days.stsprogram.org/2017/02/20/post-truth-alt-facts-and-asymmetric-controversies-part-ii/>

Lynch, Michael P. « Post-truth, Alt-facts, and Asymmetric Controversies (Part III) : The Truther Paradox ». Program on Science, Technology and Society, Harvard University, First 100 Days : Narratives of Normalization and Disruption (blogue), 26 avril 2017. <http://first100days.stsprogram.org/2017/04/26/post-truth-alt-facts-and-asymmetric-controversies-part-iii/>

Lynch, Michael P. The Internet of Us : Knowing More and Understanding Less in the Age of Big Data. New York :  Liverite/W.  W.  Norton, 2016.

Lynch, Michael P. (dir.). The Nature of Truth : Classic and Contemporary Perspectives. Cambridge : MIT Press, 2009.

Lynch, Michael P. Truth as One and Many. Oxford : Oxford University Press, 2009.

Lyotard, Jean-François. La condition postmoderne : rapport sur le savoir. Paris : Éditions de Minuit, 1979.

Mata, Tiago. « Automatic for the People ». Program on Science, Technology and Society, Harvard University, First 100 Days : Narratives of Normalization and Disruption (blogue), 4 mai 2017. <http://first100days.stsprogram.org/2017/05/04/automatic-for-the-people/>

Menand, Louis (dir.). The Future of Academic Freedom. Chicago : The University of Chicago Press, 1996.

Mill, John Stuart. De la liberté. Trad. de l’anglais par Laurence Lenglet. Paris : Gallimard, 1990 [1859].

Minh-Ha, Trinh T. « The Totalizing Quest of Meaning ». Dans When the Moon Waxes Red : Representation, Gender, and Cultural Politics, p. 29-50. New York : Routledge, 1991.

Misak, Cheryl. Truth and the End of Inquiry. A Peircean Account of Truth. Oxford : Oxford University Press, 1991.

Morin, Edgar. Introduction à la pensée complexe. Paris : Éditions Points, 2014 [1990].

Mouffe, Chantal. « Strategies of Radical Politics and Aesthetic Resistance ». Truth is concrete, 8 septembre 2012. <http://truth.steirischerherbst.at/texts/?p=19#.Vxfdk8KBV7c.facebook>

Nietzsche, Friedrich Wilhelm. Vérité et mensonge au sens extra-moral. Trad. de l’allemand par Nils Gascuel. Arles : Arles Actes Sud, 1997 [1873].

Nietzsche, Friedrich Wilhelm. On Truth and Untruth: Selected Writings. Trad. de l’allemand et publié sous la direction de Taylor Carman, New York : Harper Perennial Modern Classics, 2010.

Novick, Peter. That Noble Dream : The “Objectivity Question” and the American Historical Profession. Cambridge : Cambridge University Press, 1989.

Orwell, George. 1984. Trad. de l’anglais par Amélie Audiberti. Paris : Gallimard (tel), 1972 [1949].

Perdersen, Nikolaj J. L. L. et Cory D. Wright. Truth and Pluralism : Current Debates. Oxford : Oxford University Press, 2013.

Peters, Michael A. « Education in a post-truth world ». Educational Philosophy and Theory 49, no 6 (2017), p. 563-566.

Peirce, Charles S. « The Fixation of Belief ». Popular Science Monthly, no 12 (novembre 1877), p. 1-15.

Phelan, Peggy. « Broken Symetries: Memory, Sight, Love ». Dans Unmarked : The Politics of Performance, p. 1-145. Londres et New York : Routledge, 2005 [1993].

Piattelli Palmarini, Massimo. La réforme du jugement ou comment ne plus se tromper. Paris : Éditions Odile Jacob, 1995.

Pippenger, Nathan. « Know-Nothing Nation ». The Chronicle of Higher Education, 15 janvier 2017. <http://www.chronicle.com/article/Know-Nothing-Nation/238873?cid=cp84>

Popper, Karl Raimund. La logique de la découverte scientifique. Paris : Payot, 1984 [1934].

Porter, Theodore M. « Tweets of Fury ». Program on Science, Technology and Society, Harvard University, First 100 Days : Narratives of Normalization and Disruption (blogue), 14 février 2017. <http://first100days.stsprogram.org/2017/02/14/tweets-of-fury/#more-125>

Proctor, Robert et Londa Schiebinger (dir.). Agnotology : The Making and Unmaking of Ignorance. Redwood City : Stanford University Press, 2008.

Program on Science, Technology and Society, Harvard University. The Expertise and Public Trust Project. <http://sts.hks.harvard.edu/expertise-public-trust/>

Putnam, Hilary. Raison, vérité et histoire. Paris : Éditions de Minuit, 1984 [1982].

Putnam, Hilary. Fait/valeur : la fin d’un dogme et autres essais. Trad. de l’anglais par Marjorie Caveribière et Jean-Pierre Cometti. Paris : Éditions de l’éclat, 2004 [2002].

Queneau, Raymond. Exercices de Style. Gallimard : Paris, 1982.

Rawls, John. « The Idea of Public Reason Revisited ». The University of Chicago Law Review 64, no 3 (été 1997), p. 765-807.

Readings, Bill. Dans les ruines de l’université. Trad. de l’anglais par Nicolas Calvé. Montréal : Lux éditeur, 2013 [1997].

Roy, Ananya et Mia Greenwald. Truths About Trumpism. RogueMark Studios production, 6:28, mis en ligne le 18 janvier 2017. <https://www.youtube.com/watch?v=PTnbA-hDxGM&feature=youtu.be>

Schopenhauer, Arthur. L’art d’avoir toujours raison. Trad. de l’allemand par Dominique Miermont. Paris : Mille et une nuits, 1988.

Scott, Joan W. « Knowledge, Power, and Academic Freedom ». Social Research 76, no 2, Free Inquiry at Risk : Universities in Dangerous Times, Part I (été 2009), p. 451-480.

Shomali, Alireza. Politics and the Criteria of Truth. Londres et New York : Palgrave Macmillan, 2010.

Sismondo, Sergio. « Post-truth? ». Social Studies of Science 47, no 1 (2017), p. 3-6.

Sismondo, Sergio. « I Will Build a Great Swamp, and Nobody Builds Swamps Better than Me ». Program on Science, Technology and Society, Harvard University, First 100 Days : Narratives of Normalization and Disruption (blogue), 27 février 2017. <http://first100days.stsprogram.org/2017/02/27/i-will-build-a-great-swamp-and-nobody-builds-swamps-better-than-me/>

Sloterdijk, Peter. Critique de la raison cynique. Traduit de l’allemand par Hans Hildenbrand. Paris : Christian Bourgois, 1987 [1983].

Sokal, Alan et Jean Bricmont. Impostures intellectuelles. Paris : Éditions Odile Jacob, 1997.

Stengers, Isabelle. Science et pouvoir : la démocratie face à la technoscience. Paris : La découverte, 1997.

Stengers, Isabelle. Sciences et pouvoirs : faut-il en avoir peur ? Bruxelles : Éditions Labor, 1997.

Tallis, Benjamin. « Living in Post-truth : Power/Knowledge/Responsibility ». New Perspectives 24, no 1 (2016), p. 7-18.

Tarski, Alfred. « The Semantic Conception of Truth ». Philosophy and Phenomenological Research 4, no 3 (mars 1944), p. 341-376.

Time Magazine. « Is Truth Dead? », Time Magazine, 3 avril 2017.

Tobacco Industry Research Committee Recipient, « A FRANK STATEMENT TO CIGARETTE SMOKERS ». Publié dans plus de 50 journaux importants à travers les États-Unis, 4 janvier 1954. <http://www.tobacco.org/History/540104frank.html>

Truth and Reconciliation Commission of Canada. Final Report of the Truth and Reconciliation Report of Canada. Volume One : Summary : Honouring the Truth, Reconciling for the Future. Toronto : Lorimier, 2015.

Williamson, Ben, « Social media and public pedagogies of political mis-education ». code acts in education, 16 novembre 2016. <https://codeactsineducation.wordpress.com/2016/11/16/social-media-and-public-pedagogies-of-political-mis-education/>

Wittgenstein, Ludwig. Tractatus Logico-Philosophicus. Trad. de l’allemand par Gilles-Gaston Granger, Paris : Gallimard, 1972 [1921].

Fermer

Dans ses réflexions bien connues sur la « fonction politique de l’intellectuel », Michel Foucault affirmait que la vérité, loin d’être « hors pouvoir ou sans pouvoir », joue un rôle fondamental dans la structuration et le fonctionnement des sociétés. En effet, écrivait-il en 1976 :

Chaque société a son régime de vérité, sa « politique générale » de la vérité : c’est-à-dire les types de discours qu’elle accueille et fait fonctionner comme vrais; les mécanismes et les instances qui permettent de distinguer les énoncés vrais ou faux, la manière dont on sanctionne les uns et les autres; les techniques et les procédures qui sont valorisées pour l’obtention de la vérité; le statut de ceux qui ont la charge de dire ce qui fonctionne comme vrai1.

La conception foucaldienne de la vérité mettait ainsi l’accent sur l’autorité historiquement attribuée aux discours scientifiques et savants, ainsi qu’aux institutions qui les produisent, à savoir les universités et autres grands « appareils » d’éducation, d’information et de contrôle politique. Or, comme l’a très bien analysé Jayson Harsin dans son article « Regimes of Posttruth, Postpolitics, and Attention Economies » (2015), cette dynamique liant le pouvoir au savoir, et les discours aux institutions, est en train de se transformer de façon radicale, alors que plusieurs sociétés contemporaines sont entrées dans un nouveau régime de vérité, qualifié de « post-vérité »2 – un régime « post-factuel » ou de « truthiness », pour reprendre l’expression intraduisible de l’humoriste américain Stephen Colbert.

Élu mot de l’année 2016 par le dictionnaire Oxford, l’adjectif « post-truth » (« post-vérité ») réfère « aux circonstances dans lesquelles les faits objectifs ont moins d’influence sur la formation de l’opinion publique que l’appel aux émotions et aux opinions personnelles3 ». Ce phénomène, exacerbé avec les campagnes du Brexit en Grande-Bretagne, celle de Donald Trump aux États-Unis, et plus récemment par les élections présidentielles françaises, se traduit non seulement par une prolifération de faits « alternatifs » diffusés à travers de nouveaux réseaux d’informations fragmentés et personnalisés par les bulles de filtrage algorithmiques, mais aussi par une indifférence grandissante à la distinction même entre le vrai et le faux. Récemment, la prise en compte des conséquences épistémologiques et sociopolitiques néfastes de cette désaffection massive de la vérité a suscité de nombreuses prises de position dans divers champs intellectuels, dont l’histoire des sciences, la philosophie, la sociologie, la politique, les sciences de l’information, l’éducation et l’art, pour ne nommer que ceux-ci. Dans la foulée de ces réactions, on a vu ressurgir la question cruciale de la responsabilité pédagogique et critique des « intellectuels.les » à l’égard de la « vérité », des « faits » et de l’« objectivité » scientifique4 : des notions qui avaient été discréditées par la critique poststructuraliste/postmoderne du positivisme – dont Foucault fut d’ailleurs un acteur important – au profit d’un constructivisme social et d’un certain relativisme cognitif5 dont nous subissons aujourd’hui les contrecoups6.

Lire la suite

Pour clore le cycle 2016-2017 de SIGHTINGS axé sur le thème de la pédagogie, il nous a donc semblé pertinent, voire urgent, dans ce contexte, d’aborder le problème de la (post-)vérité tel qu’il se répercute dans notre milieu, au croisement de l’université et du monde de l’art, en plus d’accaparer une bonne part de la sphère médiatique. Plusieurs questions se posent en ce sens : notamment, en quoi les nouvelles conditions épistémiques dont relève la « pédagogie publique7 » actuelle transforment-elles l’enseignement et la recherche académiques ? Comment les universitaires, les artistes et les critiques peuvent-ils et elles sortir de leur « bulle8 » et contribuer à combattre la désinformation, la production culturelle de l’ignorance et l’érosion de la démocratie qui en résulte ? Quelles approches intellectuelles, éthiques, sociales et politiques, est-il possible – et souhaitable – d’adopter aujourd’hui, dans les mondes académique et artistique, vis-à-vis du « vrai » en tant que principe de connaissance ? Et quel rôle un dispositif artistique enchâssé dans l’université peut-il jouer dans cette réflexion interdisciplinaire ?

L’été étant une période de ralentissement particulièrement propice à la lecture et à la méditation, nous avons décidé de transformer le cube SIGHTINGS en présentoir de livres et d’articles librement consultables par les passants.es et usagers.ères de l’université. Le contenu de cette « bibliothèque » ouverte est constitué à partir de mes recherches et des suggestions de membres du personnel académique (professeurs.es, doyens.nes, chercheurs.res, etc.) de différents départements de Concordia, à qui nous avons demandé ce qu’ils et elles considéraient comme étant particulièrement pertinent de lire ou de relire en ce moment marqué par une importante crise de la vérité. En déplaçant ainsi un ensemble de ressources textuelles dans un espace public de l’université qui, du fait d’être occupé par un dispositif d’exposition, sollicite une certaine attention esthétique, et en faisant se côtoyer des références issues de disciplines diverses (sciences pures, sciences humaines et sociales, communications, etc.), cette installation vise à provoquer un questionnement critique sur le rapport que nous entretenons aujourd’hui au savoir et au pouvoir. Les livres et les articles peuvent être consultés sur place ou empruntés pour une période de quelques heures, puis rapportés sur la base de la confiance. Par ailleurs, chacun.e est libre de les annoter et d’en surligner des passages, lesquels seront par la suite retranscrits et archivés sur le site web de la Galerie.

  1. Michel Foucault, « La fonction politique de l’intellectuel », dans Dits et écrits 1954-1988, vol. III : 1976-1979, sous la direction de Daniel Defert et François Ewald avec la collaboration de Jacques Lagrange, Paris, Gallimard/nrf, 1994, p. 112.
  2. Jayson Harsin, « Regimes of Posttruth, Postpolitics, and Attention Economies », Communication, Culture & Critique, no 8 (2015), p. 327-333.
  3. Oxford Dictionaries, « Word of the Year 2016 Is… » (traduction libre). En ligne : https://en.oxforddictionaries.com/word-of-the-year/word-of-the-year-2016 (consulté le 24 mars 2017).
  4. Cette question est éloquemment posée par Sheila Jasanoff aux professeurs.res de futurs.res citoyens.nes dans un article publié sur le blogue First 100 Days du Program on Science, Technology & Society de la Harvard Kennedy School. Sheila Jasanoff, « What Should Democracies Know? », 28 mars 2017. En ligne : http://first100days.stsprogram.org/2017/03/28/what-should-democracies-know/ (consulté le 18 avril 2017).
  5. Voir à ce sujet Alan Sokal et Jean Bricmont, Impostures intellectuelles, Paris, Éditions Odile Jacob, 1997.
  6. Des auteurs ayant activement participé à la déconstruction de l’objectivité scientifique, comme le sociologue des sciences Bruno Latour, expriment aujourd’hui leur inquiétude face aux dérives du discours post-factuel. Bruno Latour, « Why Has Critique Run Out of Steam? From Matter of Fact to Matter of Concern », Critical Inquiry, no 30 (hiver 2004), p. 225-248. Pour un parallèle intéressant entre la « post-vérité » et le « post-positivisme », voir aussi Benjamin Tallis, « Living in Post-truth : Power/Knowledge/Responsibility », New Perspectives, vol. 24, no 1 (2016), p. 7-18.
  7. C’est-à-dire « les leçons qui sont enseignées en dehors des institutions d’éducation formelles, par la culture populaire, les institutions informelles et les espaces publics, les discours culturels dominants, ainsi que l’intellectualisme public et l’activisme social ». Ben Williamson, « Social media and public pedagogies of political mis-education », code acts in education, 16 novembre 2016 (traduction libre). En ligne : https://codeactsineducation.wordpress.com/2016/11/16/social-media-and-public-pedagogies-of-political-mis-education/ (consulté le 24 mars 2017).
  8. B. Latour, « Comment ne pas se tromper sur Trump? », Le Monde, 12-13 novembre 2016. En ligne : http://www.bruno-latour.fr/sites/default/files/downloads/LEMONDE_12-16-TRUMP.pdf (consulté le 24 mars 2017).
Fermer