Écrivez-nous
Nom


Courriel


Message
 
WE CAN MAKE RAIN BUT NO ONE CAME TO ASK
Documents from The Atlas Group Archive
Walid Raad, We Can Make Rain but No One Came To Ask. 2005.

26 janvier au 4 mars 2006

Commissaire : Michèle Thériault

Projet du Atlas Group en collaboration avec Walid Raad

Avec la collaboration de la Galerie Sfeir-Semler (Beyrouth/Hambourg), FACT Foundation for Art and Creative Technology (Liverpool), le Musée des beaux-arts de Montréal et le Concordia Studio Arts Visiting Artists Program.

Avec l’appui du Fonds Iris Westerberg Stern

Basé à Beyrouth et à New York, The Atlas Group est à la fois un projet et une fondation créés en 1999 par Walid Raad pour repérer, préserver, examiner et produire des artefacts visuels, textuels, sonores et autres qui mettent en lumière l’histoire contemporaine du Liban. Dans cette exposition, les documents du Atlas Group portent plus particulièrement sur la ville de Beyrouth traumatisée par la guerre, le problème complexe de sa reconstruction et ses répercussions psychologiques et physiques. Ils sont présentés pour la première fois en Amérique du Nord. Cette sculpture, projection vidéo, série de photographies et de textes sont le fruit de multiples collaborations : I Was Overcome With A Momentary Panic At The Thought That They Might Be Right a été réalisé par Nahia Hassan, topographe dans l’armée libanaise; We Can Make Rain But No One Came To Ask est une collaboration entre Yussef Bitar, expert en munitions et enquêteur sur les explosions de voitures piégées, et Georges Semerdijian, photojournaliste de renom; Sweet Talk: The Hilwé Commission est un projet photographique de Lamia Hilwé. Enfin, un programme vidéo composé d’autres documents remis à l’Atlas Group au fil des ans s’attarde sur des sujets tels que la crise suscitée par la prise d’otages occidentaux, les activités liées au service libanais des renseignements et le Dr Fakhouri, l’un des plus grands spécialistes de l’histoire du Liban contemporain.

La Galerie Leonard & Bina Ellen remercie le Conseil des Arts du Canada de son soutien à la programmation contemporaine.