Écrivez-nous
Nom


Courriel


Message
 
WORLD OF MATTER
Exposer l’écologie des ressources
Lonnie van Brummelen et Siebren de Haan, image tirée du film Episode of the Sea, 2013. Avec le concours des artistes.

Exposer l’écologie des ressources rassemble des œuvres produites par World of Matter, un projet de recherche artistique et médiatique international qui porte sur les matières premières (fossiles, minérales, agraires et maritimes) et les écologies complexes dont elles font partie. Mis sur pied par un groupe interdisciplinaire de praticiens et de théoriciens du visuel, World of Matter se veut une réponse à l’urgent besoin de nouvelles formes de représentation faisant passer les débats concernant les ressources naturelles d’un domaine gouverné par les lois du marché à des plateformes ouvertes au discours public et engagé.

Les dix collaborateurs ont élaboré des projets visuels qui résultent d’enquêtes soutenues sur les écologies interreliées de l’extraction qui sont à l’œuvre de par le monde, de même que sur leur impact multiforme sur les vies et les systèmes humains et non humains. Les vidéos, les entrevues, les témoignages et les récits, les documents, les cartes et les textes prennent la forme d’installations dans l’espace de la galerie et produisent une interaction complexe entre une analyse documentaire critique et des réflexions portant sur notre relation à la nature et les définitions que nous en donnons.

En présentant le résultat de ses recherches et collaborations dans un cadre expositionnel, World of Matter se confronte aux questions de présentation, de réflexion esthétique, d’expérience artistique et de réception du monde l’art – qui constituent également pour la Galerie un objet de recherche à la fois sous-jacent et ouvert. La nature documentaire de ce travail, le volume d’information et son mode de présentation sollicitent du visiteur un investissement complet, le forçant à résister aux formes habituelles de consommation accélérée de l’œuvre d’art. Ce projet ouvre le champ du visuel et de l’exposé à une réflexion engagée sur la question d’une matière complexe et exigeante.

Le programme contemporain de la Galerie Leonard & Bina Ellen bénéficie du soutien du Conseil des arts du Canada.

Organisée par Krista Lynes et Michèle Thériault

Mabe Bethônico

LES ŒUVRES

Mineral Practices, 2012
Installation multimedia. Vidéo (couleur, 15 min 30 s), 44 livres, 4 affiches, 2 textes à distribuer (Anselm Jappe et Mabe Bethônico), rapports imprimés.
Avec le concours de l’artiste

Mineral Practices est une installation-archive portant sur l’État de Minas Gerais au Sud-Est du Brésil. Elle inclut des livres faits d’illustrations extraites de De Re Metallica, publié en 1556 par Georgius Agricola, savant et universitaire allemand. Cet ouvrage a fait autorité dans le domaine de l’exploitation minière pendant près de deux siècles après sa publication. L’auteur y répertorie les procédures les plus à jour pour l’extraction, l’affinage et la fusion des métaux. Des représentations de ces pratiques du seizième siècle sont juxtaposées à des images actuelles des sites miniers de Minas Gerais. La vidéo qui les accompagne présente des images tirées des archives du ministère des Mines et du ministère brésilien du Travail et de l’Emploi. Un texte du philosophe allemand Anselm Jappe propose une réflexion sur l’histoire de l’exploitation minière.

Closer than Cafundó, 2015
Diaporama avec narration (14 min 50 s).
Avec le concours de l’artiste.

Closer than Cafundó propose un parcours associatif à travers l’histoire du Brésil en relation avec les opérations minières au Sud-Est, dans l’État de Minas Gerais. L’œuvre étudie les relations conflictuelles entre les droits des communautés indigènes et afrobrésiliennes et les pratiques d’exploitation de l’industrie minière. Le contenu historique y est présenté par association, d’une manière comparable à celle de Mineral Practices.

EXPLOREZ

  • La notion d’archive et comment elle est mise en jeu dans cette œuvre;
  • Les moyens utilisés par l’artiste pour concrétiser les notions de sensibilisation et de débat public.

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS

worldofmatter.net/mabe-bethonico

Fermer
Ursula Biemann + Paulo Tavares

L’ŒUVRE

Forest Law, 2014
Projection vidéo à deux canaux (son, 42 min), table avec documents textuels et photographiques, cartes, livres, échantillons de sol et vidéos.
Une commande du Eli et Edythe Broad Art Museum, Michigan.
Avec le concours des artistes.

Forest Law s’inspire de recherches menées dans la zone d’exploitation pétrolière et minière qui longe la forêt tropicale du Sud de l’Équateur. Cette région située près de la frontière du Pérou est considérée comme territoire souverain des nations indigènes mais il subit actuellement la menace de l’exploitation. Des opérations d’extraction massive constituent pèsent lourdement sur l’extraordinaire biodiversité et la réserve d’eau qui sont essentielles à la régulation climatique mondiale. De nombreuses causes juridiques, qui feront jurisprudence, sont en cours en vertu des Droits de la nature et de la déclaration des Droits des peuples indigènes, promulgués récemment. Le projet avance progressivement vers la compréhension des dimensions écologiques et cosmologiques de ces procès exemplaires engagés au nom de la forêt, esquissant les grandes lignes des enjeux légaux, scientifiques, éthiques et politiques qui y sont soulevés. Le projet Forest Law est né d’une lecture attentive du Contrat naturel de Michel Serres.

EXPLOREZ

  • Le rôle que joue la recherche dans Forest Law;
  • Les divers types d’informations, à la fois visuelles et textuelles, qui composent cette œuvre.

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS

worldofmatter.net/ursula-biemann
geobodies.org
worldofmatter.net/paulo-tavares
paulotavares.net

Fermer
Frauke Huber + Uwe H. Martin

L’ŒUVRE

Landrush, 2011-2014
Reportage sur deux iPads.
Avec le concours des artistes

Landrush se penche sur l’impact de grande envergure des investissements agroalimentaires sur l’économie rurale et les droits territoriaux, sur le boom des énergies renouvelables, la réallocation des terres et l’avenir de l’agriculture sur la planète. Une recherche approfondie, des photographies et une narration multimédia soutiennent le questionnement sur les moyens par lesquels les cultivateurs pourront nourrir neuf milliards d’êtres humains, tout en répondant à la demande croissante pour les biocombustibles, et ce sans détruire la planète. Des études de cas portant sur le Parc national Gambela en Éthiopie, lieu actuel de production de sucre de canne et d’huile de palme, l’autoroute du soja dans l’État brésilien du Mato Grosso et la production des biocarburants dans l’État américain de l’Iowa donnent une idée de cet immense défi.

EXPLOREZ

  • Le texte et sa fonction dans cette œuvre;
  • La notion de voix, à qui elle est reliée, comment elle se déploie et ce qu’elle transmet.

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS

worldofmatter.net/frauke-huber
worldofmatter.net/uwe-h-martin
uwehmartin.de

Fermer
Uwe H. Martin

L’ŒUVRE

White Gold, 2007-2014
Installation vidéo à multiples canaux. 3 projections vidéo, durées diverses : Texas Blues-Burkina Dream; Frontier Land; Killing Seeds-Dying Sea. 4 vidéos sur écran ACL, durées diverses : Texas Blues; Burkina Dream; Frontier Land; Killing Seeds.
Avec le concours de l’artiste.

L’installation White Gold étudie les structures complexes de la production mondiale du coton. Il s’agit d’un reportage multimédia en cinq parties composé de photographies et d’une vidéo documentaire tournée en Inde, au Texas, au Burkina Faso, au Brésil et en Asie centrale. Ces cinq régions sont marquées par la culture du coton et ses conséquences écologiques et sociales de grande envergure, qui vont de l’industrialisation massive de la production et de l’usage excessif de l’eau et des pesticides à la dis¬persion de semences génétiquement modifiées qui assujettissent les cultivateurs à une nouvelle dépendance économique.

EXPLOREZ

  • Les composantes de cette installation et leur relation à l’espace;
  • Le positionnement du spectateur.

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS

worldofmatter.net/uwe-h-martin
uwehmartin.de

Fermer
Peter Mörtenböck + Helge Mooshammer

L’ŒUVRE

A World of Matter, 2014
Projection cartographique Fuller sur vinyle autocollant, documents textuels et photographiques, livres, vidéo (19 min 41 s).
Avec le concours des artistes.

Peter Mörtenböck et Helge Mooshammer analysent comment les connaissances à propos des ressources naturelles sont produites et diffusées, selon quatre axes thématiques : Ecological Capital, Demiurgic Worlds, Resource Cities et Conflict Matter. Leur entreprise, qui vise à repenser les interactions entre acteurs humains et non humains, inclut dans son argumentation des concepts comme ceux de géoingénierie, de pénurie des ressources et de planification urbaine informelle. La réorientation que provoquent les flux mondiaux des ressources et de la matière est rendue visible sur une grande carte du monde où on peut localiser les positions clés des axes thématiques et leurs points d’intersection.

EXPLOREZ

  • L’information, sa présentation visuelle, et comment on doit la lire;
  • Les quatre axes thématiques présentés ici et ce qu’ils nous disent.

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS

worldofmatter.net/peter-mortenbock
worldofmatter.net/helge-mooshammer
www.networkedcultures.org
thinkarchitecture.net

Fermer
Judy Price

L’ŒUVRE

White Oil, 2014
Vidéo à canal unique sur écran ECL (couleur, son, 65 min, en arabe avec sous-titres en anglais), photographie couleur.
Avec le concours de l’artiste.

White Oil est un film qui porte sur les carrières situées dans les territoires palestiniens occupés de la Cisjordanie. Tirée de plus de 350 carrières dans cette région, la pierre qui en est extraite a été appelée le « pétrole blanc » de Palestine, car c’est la seule matière première qui puisse soutenir l’économie palestinienne. White Oil explore le fait que ces carrières ne sont pas seulement des espaces industriels et des lieux de travail, où se fait l’extraction de la matière première, mais aussi des espaces habités, en dévoilant des récits sur le colonialisme, l’expropriation des terres et la mobilité des personnes à travers le quotidien des propriétaires, des travailleurs et des gardes de sécurité de ces carrières.

White Oil est l’aboutissement d’une collaboration de trois ans entre Judy Price et les participants du film : les propriétaires de carrières, les travailleurs et les gardes de sécurité. Le film soulève des questions sur le rôle de l’artiste en tant que cinéaste, activiste et ethnographe.

EXPLOREZ

  • Comment White Oil est structuré en fonction du jour et de la nuit et la signification de cette structure;
  • La trame sonore et son rôle dans l’œuvre.

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS

worldofmatter.net/judy-price
vimeo.com
ucreative.ac.uk/article/36559/Judy-Price

Fermer
Lonnie van Brummelen + Siebren de Haan

En collaboration avec la communauté de pêcheurs d’Urk, Pays-Bas

L’ŒUVRE

Episode of the Sea, 2014
Projection vidéo à canal unique (noir et blanc, film 35 mm transféré sur vidéo, 63 min).
Avec le concours des artistes.

Episode of the Sea résulte d’une collaboration avec la communauté de pêcheurs d’Urk, une ancienne île des Pays-Bas. Au siècle précédent, les Hollandais ont fermé et drainé leur mer intérieure afin de conquérir de nouvelles terres cultivables. L’île d’Urk, située au milieu de ce plan d’eau, s’est soudainement retrouvée entourée de terre. On prévoyait que ses habitants passeraient de la pêche à l’agriculture, mais les pêcheurs ont fait en sorte de poursuivre leur activité commerciale en trouvant de nouveaux territoires de pêche, loin dans la mer du Nord. Malgré son intégration à la terre ferme depuis des décennies, le village des pêcheurs est encore reconnu comme une île et ses habitants parlent une langue distincte. De 2011 à 2013, van Brummelen et de Haan ont documenté les lieux et le travail de la pêche, et filmé une douzaine de scènes dramatisées, interprétées par des membres de la communauté de pêcheurs eux-mêmes et dans leur dialecte local. Ils ont réuni les bruits de la mer, les cris des mouettes, le vrombissement des moteurs, le vent, les monologues des hommes et des femmes, ainsi que les récits de leurs rencontres dans une composition polyphonique.

EXPLOREZ

  • Comment le récit se construit dans ce film, qui en sont les personnages et quelle est leur contribution à l’œuvre;
  • Les procédures de tournage et comment elles se rendent visibles.

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS

worldofmatter.net/lonnie-van-brummelen-siebren-de-haan
vanbrummelendehaan.nl

Fermer