Écrivez-nous
Nom


Courriel


Message
 
VINCENT MEESSEN. BLUES KLAIR
Photo : Katrie Chagnon

Photo : Katrie Chagnon

VERNISSAGE

Samedi, 17 novembre, 15 h 30 – 17 h 30

Entrée libre
À la Galerie
Événement Facebook

DIALOGUE

Samedi, 17 novembre, 16 h 00

Dialogue entre Vincent Meessen et Sylvano Santini.

Sylvano Santini est professeur régulier au département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Il y enseigne la sémiologie tardive, les théories du rapport entre le texte et l’image et les avant-gardes. Il prépare un essai  sur la « cinéfiction », concept qu’il a créé pour définir le rapport performatif de la littérature au cinéma. Chercheur régulier au centre de recherche sur le texte et l’imaginaire (Figura) à l’UQAM, il y organise et anime plusieurs activités. Il a fait paraître récemment le collectif Le cinéma de Marguerite Duras : l’autre scène du littéraire ?  Il a dirigé le magazine culturel Spirale et Spirale Web.

Entrée libre
À la Galerie
Événement Facebook

PERFORMANCE

Mardi, 27 novembre, 17 h 30

Exilic Hope/We Don’t Disappear
Harmony Holiday

Tenant compte des thèmes de l’absence, des histoires mineures et de la tradition radicale noire tels qu’introduits dans Blues Klair ainsi que les méthodes de recherche qu’ils suscitent, la poète et chorégraphe Harmony Holiday est invitée à présenter une nouvelle performance créée à partir d’archives audio et vidéo qui prolongent, entourent et informent sa pratique.

En gardant à l’esprit la figure de l’exil et l’archétype de l’Oncle Tom, Holiday écoute, regarde et répond aux archives découlant du mouvement Black Arts. Approchant les archives comme des espaces qui demandent et attirent la rencontre, Holiday explore la manière dont l’improvisation ouvre à des rites de passage et au rituel, comment la danse et la littérature peuvent revivifier et résonner avec ce matériel, et comment nous devons nous engager corporellement avec lui tout et assumer la responsabilité de son patrimoine générationnel.

L’exil serait-il ce qui arrive lorsque l’exode est reporté à plus tard ? Comment se fait-il que des mystiques noir.e.s échappent à la mémoire collective ou disparaissent tout simplement, comme l’ont fait Albert Ayler et Henry Dumas ? Ou comme Sun Ra, Amiri Baraka, Abbey Lincoln, Billie Holiday et Assata Shakur, entre autres. Comment des actes de mythification et de réhabilitation peuvent-ils reconstituer leurs héritages, préparant la réception ce ceux-ci face à leur exil esthétique auto-imposé ou de leur simple absentement ?

En anglais
Entrée libre
À la galerie
Événement Facebook

Harmony Holiday est une écrivaine, une danseuse, une archiviste et l’auteure de quatre recueils de poésie : Negro League Baseball, Go Find Your Father/ A Famous Blues, Hollywood Forever et A Jazz Funeral for Uncle Tom (à paraître). Elle a aussi fondé et dirige Afrosonics, une archive de jazz et de poésie diasporique quotidienne, et Mythscience, une maison d’édition qui réédite et réimprime des œuvres tirées de l’archive. Elle a travaillé à SOS, les poèmes choisis de Amiri Baraka, où est transcrite toute sa poésie enregistrée avec du jazz qui devait paraître en format imprimé et qui existe essentiellement sur des disques épuisés. Harmony a étudié la rhétorique à l’Université Berkeley et a enseigné au Alvin Ailey American Dance Theatre. Elle a obtenu sa maîtrise en arts de la Columbia University et a reçu le prix Motherwell de FenceBooks, une bourse Ruth Lilly et une bourse NYFA. Elle travaille actuellement sur un livre de poèmes intitulé M a à f a, accompagné d’une collection d’essais et de mémoires ayant pour titre Réparation : Thieves Who Stole my Blue Days, ainsi que sur une biographie du chanteur de jazz Abbey Lincoln.